Réussir son entretien annuel

Les mois de décembre et janvier sont souvent chargés. Fêtes de fin d’années, fin d’exercices, bilans, et surtout … les entretiens annuels ! Nombreux sont ceux qui y vont à reculons. Le cabinet de recrutement Robert Half(1), nous propose d’appréhender la chose différemment.

Comment s’y préparer ?

Cet entretien est un moment privilégié pour échanger avec son manager.. C’est aussi l’occasion de savoir ce que son manager pense, quelles sont ses attentes et d’une manière plus générale, celles de l’entreprise. Prenez vraiment ce moment au sérieux ! Préparez celui-ci dans une optique positive et ne lésinez pas sur le temps de préparation

Il est préférable de présenter des éléments concrets :

  • Listez vos réalisations et les problématiques rencontrées tout au long de l’année

Afin de ne rien oublier, tenez un « journal de bord » de vos travaux. À l’approche de l’entretien, la synthèse en sera facilitée.

  • Après avoir effectuer cet exercice, dressez un bilan plus général de l’année écoulée :

Veillez à être précis (dates, données chiffrées). Ce compte-rendu permettra de valoriser le travail effectué.

Parler salaire ?

Souvent, les salariés déterminent le degré de réussite de leur entretien d’évaluation en fonction de l’accord d’une augmentation. C’est loin d’être le seul critère. Il faut prendre également en compte le contexte économique actuel : les entreprises n’ont pas de très grandes marges de manœuvre. Donc, même si vous êtes un collaborateur appliqué, qui a atteint ses objectifs, que vous avez fait un bon entretien annuel et que vous l’avez bien préparé, vous n’aurez malheureusement pas systématiquement une augmentation.

Par contre, vous devez faire des suggestions autres. Vous pouvez demander des avantages en nature comme un téléphone portable, une tablette, une voiture de fonction, des jours de congés supplémentaires, des formations. C’est aussi le moment de parler évolution de carrière au sein de l’entreprise.

Aborder tous les sujets ?

Profitez de ce moment privilégié. Il est unique dans l’année, c’est pourquoi vous pouvez aborder tous les sujets qui vous tiennent à cœur. Si le manager ne souhaite pas aller sur ce terrain, il faut bien préciser que ce sont des problématiques que vous souhaitez aborder et qui devront l’être lors d’un prochain rendez-vous. Soyez objectif dans vos propos, soyez franc et osez dire ce qui vous dérange mais également les choses qui vont ont satisfaites.

Se soustraire à l’entretien ?

Très mauvaise idée ! En général, les salariés se plaignent d’un manque de communication dans l’entreprise et vous pensez à vous en soustraire ? Faux pas. Dans la majorité des cas, les salariés en ressortent beaucoup plus à l’aise et n’oubliez pas qu’il s’agit d’un moment privilégié pour exprimer vos impressions qui en général ne restent pas de marbre et ont des répercutions.

L’entretien s’est mal passé …

Pas de panique ! Tout d’abord, il y a plusieurs raisons pour qu’un entretien annuel se passe mal.  Il peut s’agir simplement d’un ressenti : vous avez l’impression que votre manager vous demande beaucoup sans contrepartie ? Qu’il n’a pas entendu ce que vous souhaitiez lui faire part ? Si vous sentez un non-retour dans votre échange, une seconde étape arrive…

Un rapport sera transmis aux Ressources Humaines. Les RH feront preuve de neutralité. Si le sentiment de malaise persiste, il et préférable d’attendre entre 4 et 6 semaines et de demander une rencontre avec le directeur des Ressources Humaines. Présentez vous avec le document de l’entretien annuel, rappelez que l’échange a été franc avec votre manager et que vous n’êtes pas satisfait pour un certain nombre de raisons.

L’après entretien annuel ?

Écoutez bien les observations et suggestions de votre manager. Elles doivent être perçues comme des zones d’améliorations ; des points positifs pour monter en compétences.

Par ailleurs, l’entretien étant participatif, l’idée est de montrer sa capacité à apporter des solutions et à s’engager à les mettre en œuvre.

L’entretien annuel est souvent considéré comme une contrainte. Ce bilan annuel sert de référence pour mesurer votre impact dans l’entreprise et voir sa position évoluer dans les effectifs. C’est aussi une base pour déterminer ses forces et faiblesses afin d’optimiser votre profil. L’entretien annuel représente ainsi une belle opportunité d’échange entre votre supérieur et vous même.

 

(1) Robert Half : cabinet de recrutement américain leader mondial du recrutement spécialisé depuis 65 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *