Ne badinons pas avec nos RH !

Révolution du Big Data, des MOOCs, digitalisation, phénomène d’ubérisation, essor de l’économie de partage, questionnement du post-salariat… les évolutions démographiques et les avancées technologiques modifient l’entreprise en profondeur. Les collaborateurs sont en quête d’apprentissage, d’opportunités continues, et de bien-être professionnel.

L’étude annuelle de Deloitte, qui vient de paraître, nous aide à mieux saisir les enjeux majeurs auxquels vont devoir faire face les RH ces prochaines années(Tendances RH 2016 – Nouvelles organisations, nouveaux plans de vol Juillet 2016).

Voici quelques-unes des questions auxquelles ont répondus 229 entreprises françaises concernant leurs priorités RH :

  • Où en est votre programme de Digital RH ?
  • Dans quels secteurs votre entreprise a-t-elle actuellement recours aux HR Analytics ?
  • Comment qualifieriez-vous le programme actuel d’engagement et de rétention de votre entreprise ?
  • À part les programmes d’apprentissage traditionnels, quels moyens votre entreprise utilise-t-elle pour soutenir le perfectionnement des employés ?

 

Des réponses obtenues, l’étude Deloitte dresse les grandes tendances RH et nous apporte quelques pistes d’analyse :

  • Les entreprises traditionnelles s’organisent en réseaux d’équipes, deviennent multimodéles et multigénérationnelles et s’adaptent à leurs environnements. Le pouvoir et les rôles se transforment, bien que les directions générales restent garantes du résultat vis-à-vis des actionnaires.
  • La culture d’entreprise devient un avantage concurrentiel et une clé de l’engagement des collaborateurs.
  • Alors que les organisations deviennent horizontales et davantage diversifiées, le leadership est valorisé et devient un véritable vecteur de la mission d’entreprise.
  • La formation s’oriente vers une approche centrée sur l’apprenant, son expérience est mesurée et enrichie.
  • L’entreprise tire profit du SMAC (Social, Mobile, Analytics, Cloud), améliorant ainsi son efficacité opérationnelle et la vie du collaborateur.
  • De l’expérience utilisateur à l’expérience collaborateur, l’entreprise se concentre sur la personne plutôt que sur le processus.
  • La modernisation des SIRH s’installe avec la mise en place de solutions cloud et mobile, notamment au niveau du Talent Management.
  • Une dimension prédictive est apportée à la réflexion autour des HR Analytics.
  • La révolution du travail est en marche, les entreprises performantes sont celles qui anticipent les nouvelles formes du travail et les accompagnent.

 

Pour les courageux, les 76 pages de l’étude sont en lecture ici :http://www2.deloitte.com/fr/fr/pages/talents-et-ressources-humaines/articles/tendances-rh-2016.html 😉

 

A la lumière de ma propre expérience, j’inviterai l’entreprise à favoriser l’avènement d’un management bienveillant, à donner du sens au travail et à accorder de l’autonomie aux collaborateurs.

L’agilité devient par ailleurs l’un des facteurs de succès les plus importants, et les Ressources Humaines doivent aider l’entreprise à s’adapter sans cesse au marché. Écouter et comprendre les transformations permettront la réalisation des objectifs stratégiques de l’entreprise.

La nécessité de construire une culture forte, le développement de programmes de formations ouverts, efficaces et adaptés, la recherche de leviers d’engagement des salariés, sont autant d’opportunités de mettre en avant la valeur ajoutée des RH.

 

Au-delà de ces thématiques, d’autres pistes de succès se dessinent également :

Il semble dorénavant capital de soigner la relation candidat et employé, l’expérience collaborateur devenant un enjeu primordial dans une logique de fidélisation. La digitalisation nous permet d’améliorer la qualité de nos services RH, de rendre les échanges plus fluides et personnalisés, ne nous en privons pas !

Par ailleurs, il est devenu incontournable d’accompagner l’essor des méthodologies collaboratives, des technologies mobiles, du modèle SaaS avec des logiciels accessibles en ligne. Donner un accès à l’information en tout lieu est un confort pour l’employé et un moyen de faire vivre différemment son lien à l’employeur.

Enfin, anticipons la vie de l’entreprise en allant plus loin que ne le proposent les tableaux de bord RH classiques et tenons comptes des indicateurs d’engagement, de Talent Management, de rétention, de motivation !

 

Les départements RH sont de précieux fournisseurs d’informations et ont un rôle toujours plus important à jouer afin de nourrir les décisions stratégiques de l’entreprise.

L’adaptation sera gage de réussite !

Merci à notre contributrice Marine

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *