Managers : Les pièges à éviter pour annoncer une mauvaise nouvelle

Vous devez annoncer des décisions qui vont déplaire à vos collaborateurs ? Les faux-pas sont nombreux et peuvent vous nuire. Tourner autour du pot, noyer le poisson dans l’eau, être évasif… tant de mauvais réflexes qui montrent l’anxiété ou un malaise chez certains managers.

Les collaborateurs vont réagir avec émotions, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Quels sont les points à éviter ?

Attendre le dernier moment

Prévenir vos collaborateurs au dernier moment, est très mal perçu. Ils ont besoin de pouvoir se faire à l’idée et de digérer l’information. Surtout si celle-ci est importante : départ d’un membre de l’entreprise, déménagement, travaux… Cela demande très souvent de l’organisation pour faire face à ces nouvelles, or s’ils sont prévenus trop tard, ils ne seront pas organisés et une perte de temps et de moyens va s’en suivre. De plus, en ne disant rien, vous ouvrez la porte aux interprétations, fantasmes, rumeurs…

Prenez le temps de vous approprier l’information, puis communiquez ce que vous savez auprès de l’équipe, elle aura l’impression d’exister et d’être importante.

Minimiser l’événement

Lors d’un événement important comme un déménagement par exemple, en niant la portée du changement et les difficultés, vous braquerez vos équipes. Ils penseront que vous vivez hors des réalités ou que vous vous moquez de leurs inquiétudes.

Restez à l’écoute de vos collaborateurs, restez objectif, et rappelez à l’équipe qu’elle en a vu d’autres et qu’elle les a surmontés avec brio.

Se noyer sous des chiffres et données techniques

Évitez de noyer le poisson sous une tonne de chiffres, de détails pointus et jargonneux, dont personne ne comprendra le sens. La pilule sera très difficile à avaler. Restez simple et pédagogique tout en insistant sur les conséquences que le changement aura sur l’équipe afin que tout le monde puisse comprendre et se projeter.

Omettre des « détails»

Réorganisation, licenciements, et vous ne dites rien ou vous ne dites que certaines choses qui masquent l’évidence. Vous ne voulez pas prendre le taureau par les cornes pour éviter d’affronter les regards. Bravo ! Voici le meilleur moyen pour vous mettre à dos toutes les équipes. Vos collaborateurs ne comprendront pas tous seuls, ils se sentiront trahis, dupés…

Dites tout ce que vous savez et que vous pouvez dire (sauf l’ultraconfidentiel). Vous pouvez dire que vos renseignements sont partiels, en évoquant l’incertitude des dates, des lieux, des retombées. Mais, vous devez rassurer.

J’ai deux nouvelles, une bonne et une mauvaise !

Vous pensiez faire passer la mauvaise nouvelle avec une bonne ? N’y pensez pas ! Personne ne sera dupe du procédé. Ce sera vu comme une manipulation.

Privilégiez l’honnêteté sans négliger les points négatifs tout en donnant des explications claires et précises afin que tout le monde puisse s’y retrouver.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *