Managers, démarquez vous avec de bonnes méthodes de travail

En tant que manager idéal, vous avez trouvé l’équilibre parfait de coaching de vos employés, vous déléguez efficacement aux bonnes personnes (sans micro management), et vous restez disponible pour répondre aux questions (tout en encourageant votre équipe à penser par eux-mêmes). Mais pour en arriver là, il faut passer par des obstacles, des essais infructueux, des conflits… Quelles sont les attitudes à éviter pour devenir un bon manager ?

Ne pas donner toute votre attention

Être un manager  semble exiger une maîtrise multitâche.

Il n’est pas rare de voir les « têtes pensantes » écrire des messages pendant les réunions, répondre à des courriels, griffonner…

Cela fonctionne rarement. Le plus souvent, il en résulte des e-mails incomplets, des conversations qui n’ont ni queue ni tête, une perte de temps … Restez concentré pour être efficace et ne pas froisser vos collaborateurs.

Parler plus qu’écouter

En tant que leader, il est de votre travail de mener votre équipe. Déléguez les missions tout en  écoutant ce que vos collaborateurs ont à dire, s’ils rencontrent des problèmes, s’ils ont besoin d’aide, d’un regain de motivation. L’écoute permet de gagner en efficience et productivité.

Être constamment indisponible

La question de l’indisponibilité du manager est un constat malheureusement alarmant. Pas dans son bureau, en rendez-vous client, un appel téléphonique,  travail à domicile…

Certes cela peut être une situation délicate, car en tant que manager, vous avez généralement beaucoup de rendez-vous en interne mais vous pouvez raisonnablement être dans votre bureau avec une porte ouverte une petite partie de la journée afin de laisser comprendre à vos collaborateurs votre disponibilité pendant ce temps …

La disponibilité reste une qualité importante en tant que manager. Lorsque vos employés ne peuvent pas vous trouver pour poser des questions, ils se retrouvent à lutter contre eux-mêmes, face à des situations qu’ils ne peuvent gérer et, en fin de compte, se sentir non pris en charge et inefficaces.

Faire des promesses pour vos employés

Faites attention à l’excès de zèle ! Nous entendons par là, vous donnez votre accord pour un projet non prévu dont vous savez pertinemment que la deadline ne pourra être respectée. Vos collaborateurs vont se retrouver coincés dans leurs tâches, stressés et moins motivés. Soyez à l’écoute de vos employés et de l’environnement extérieur et faites preuve d’empathie. Evaluez les compétences de chacun et faites au mieux pour avoir une relation gagnant-gagnant avec vos collaborateurs et vos interlocuteurs. La cohésion entre les équipes n’en sera que plus agréable et facile. De ce fait, vos collaborateurs se sentiront compris et entourés ce qui entraine un regain de motivation et un engouement positif à la vie de l’entreprise. Puis, l’interlocuteur jugera positivement votre intégrité, votre management et votre conscience professionnelle. Grâce à cette qualité vous serez perçu comme une personne bienveillante sur les deux fronts.

Donner trop ou trop peu d’informations

La délégation est la clé pour les managers. Mais il est facile d’oublier que vous pouvez avoir une portée différente de la connaissance de vos collaborateurs.

Le manque d’informations entraine une perte de temps conséquente (recherches sur internet, dans des manuels…) et par ailleurs, si un sujet est trop précis, le temps à chercher les informations cibles sera non seulement long mais également fastidieux.

Le temps nécessaire à ce  travail fait perdre en productivité à vos collaborateurs. Face aux objectifs souhaités, autant gagner du temps et leur expliquer plus simplement le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *