L’entreprise libérée est-elle facteur de performance durable ?

Le bien être des collaborateurs et la performance de l’entreprise sont des termes en adéquation afin de favoriser le développement de l’entreprise. En effet, le salarié a besoin de se sentir bien à son poste de travail pour contribuer à la performance de l’entreprise. Plus une société à des collaborateurs épanouis au travail, plus elle est en croissance. Mais qu’en est-il de l’engagement des salariés ?

Une réalité préoccupante !

Les chiffres parlent, Isaac Getz dans son livre « Liberté & Cie » nous indique en se basant sur les sources Gallup, l’engagement des salariés dans les entreprises françaises en 2011-2012.

Il existe 3 catégories :

  • Les personnes activement engagées dans leur entreprise représentent seulement 11% du personnel. Ils sont motivés et participent à la création de la valeur ajoutée.
  • Les personnes non engagées représentent 61%  du personnel
  • Les personnes activement désengagées représentent 28% du personnel

Qu’est ce que l’entreprise libérée ?

Les entreprises libérées sont apparues dans les années 50, ce concept désigne une entreprise dans laquelle la responsabilisation des salariés est considérée comme un levier de performance.

Dans les années 2010, les travaux d’Isaac Getz ont inspiré les expériences « d’entreprise libérée » visant à rendre l’entreprise plus performante avec des employés libérés de la hiérarchie et du contrôle.

Isaac Getz et Brian M. Carney décrivent l’entreprise libérée comme une entreprise « où la majorité des salariés peuvent décider toutes actions qu’ils considèrent eux-mêmes comme étant les meilleures pour l’entreprise sans qu’elles soient nécessairement imposées par les décideurs ou une quelconque procédure ».

 

Développement du bien être

Les salariés s’organisent librement et sont responsables, sans procédure détaillée à suivre, sans autorisation hiérarchique à demander et sans contrôleur externe. C’est l’objectif qui prime et non la façon d’y arriver. L’entreprise libérée fait l’économie des coûts de structure. Elle part du principe qu’elle sera plus performante avec des salariés autonomes, plus engagés et passionnés par leur travail.

Le salarié organise son travail comme il le souhaite. Le fait de le laisser se responsabiliser est source d’épanouissement et de motivation. Il peut ainsi développer son potentiel grâce l’autonomie qu’il enrichi.

Cette forme d’organisation supprime le stress et favorise l’engagement des salariés.

Le fait de travailler en collectif suscite l’intelligence de tous afin d’être source d’innovation et de performance pour l’entreprise.

Capture

Selon Issac Getz dans son livre « Quand la liberté des salariés fait le bonheur des entreprises » il précise que cette stratégie offre de nombreux bénéfices à l’entreprise :

  • La richesse des salariés développent le fonctionnement de l’entreprise et non plus à respecter les procédures.
  • Les patrons sont plus disponibles puisque les salariés sont acteur de la vision de l’entreprise.

 

La crise est un enjeu majeur pour faire grandir l’entreprise, cette dernière incite et fait réfléchir les dirigeants à rechercher des alternatives organisationnelles pour développer la performance de l’entreprise afin d’être plus productif et de relancer sa compétitivité. Le modèle de l’entreprise libérée est une solution pour répondre à ce problème.

 

Avec une liberté des salariés, la croissance de l’entreprise est en progression c’est-à-dire que l’évolution de la performance est mesurée par l’augmentation du chiffre d’affaires et l’obtention de nouvelles parts de marchés. D’autre part, le climat social est bon ce qui explique le bien être des salariés et une bonne santé financière de la société. Le bénéfice de cette organisation apporte plus de productivité, les salariés sont plus heureux et les clients plus satisfaits.

Lien RSE & Management

Capture2

Ce lien entre management et responsabilité sociétale des entreprises a conduit à l’élaboration du management durable. C’est en replaçant l’homme au centre de son travail que l’entreprise responsable souhaite mettre en place un projet durable alliant performance économique et prise en compte de son impact sociétal. Ce développement est aussi basé sur l’idée que l’entreprise est composée de Femmes et d’Hommes capable d’être réunis pour se développer et atteindre les objectifs afin de faire une entreprise humainement durable.

 

 

L’entreprise libérée est-elle porteuse de libération dans les services RH ? Les salariés sont-ils prêt à ce nouveau mode de management ?

 

Merci à notre contributrice Héloïse BELOUARD pour cet article 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *