Le droit à l’oubli : comment protéger votre e-réputation ?

Difficile de  laisser une page vierge de votre vie sur le web, avec la fréquentation accrue des réseaux sociaux chacun publie de multiples données qui dessinent votre carte d’identité virtuelle.  En quelques clics les informations vous concernant sont disséminées c’est cet effet «boule de neige» qui peut être dangereux pour votre e-réputation si vous ne disposez pas du contrôle de ces données. Une nouvelle réglementation européenne se penche actuellement sur la question du droit à l’oubli pour contrer le caractère éternel de notre présence sur le web.

Ecrire sur le mur Facebook de vos amis, Twitter, chercher des informations via Google, font parti de votre rituel quotidien mais attention à ne pas cliquer plus vite que votre ombre ! Internet a une mémoire et celle-ci est très compliquée voir impossible à effacer. La CNIL (Commission Nationale de l’informatique et des libertés) reçoit de nombreuses plaintes à ce sujet et c’est pour protéger ce droit à l’oubli qu’une réglementation européenne doit être mis en place. Cette réglementation doit prendre en compte la liberté d’expression, le droit de presse, le devoir de mémoire… des sujets qui ne datent pas d’aujourd’hui et suscitent le débat.

N’oubliez pas que votre e-reputation est le reflet de votre personnalité vous devez donc suivre quelques étapes afin de la protéger.

  • Veillez : Pour commencer vous pouvez Google-isez votre nom et prénom  et  prendre connaissance de ce qui circule à votre sujet : si vous êtes inconnu sur la toile, si vous avez des homonymes, des commentaires négatifs, des images embarrassantes, des comptes sociaux accessibles à tous… 

 

  • Analysez : Maintenant que vous avez un aperçu global des informations qui vous concernent, vous devez analyser et trier celles que vous souhaitez supprimer et les autres à mettre en avant.

 

  • Modérez : Les contenus négatifs nuisent à votre réputation vous devez donc tenter de les supprimer en contactant l’organisme en gestion du site et lui demander de faire preuve d’empathie si le contenu n’a rien d’illégal. Si les propos sont injurieux, diffamatoires, s’il s’agit d’une atteinte à votre droit à l’image ou à votre vie privée vous pouvez déposer une plainte à la CNIL . Vous avez également  la possibilité de créer du contenu pour faire disparaitre progressivement les informations néfastes à votre réputation au profit des positives.

 

  • Référencez : Pour apparaitre selon les traits que vous aurez décidé il faut prendre le dessus sur les éventuels commentaires négatifs. La création d’un blog ou d’un site et l’optimisation de votre présence sur les réseaux sociaux sont les clés pour une bonne gestion de votre image.

 

  • Sécurisez : Assurez-vous que tous les paramètres de confidentialité sont protégés sur vos comptes sociaux et prenez garde à  ne pas divulguer d’informations trop personnelles.

 

On ne le dira jamais assez : pour protéger votre e-reputation il faut travailler votrePersonal Branding ! Il est primordial de réfléchir au préalable à l’usage que vous souhaitez faire du web : recherche d’emploi ? Influence ? Présence ? Vous pourrez ainsi créer votre identité 2.0 selon le schéma que vous aurez tracé.

Depuis février le site «Soyez plus net sur le net !» vous propose de passer un test ludique pour noter votre e-reputation sur facebook et, si le résultat n’est pas concluant,  vous renvoie vers des astuces et fiches pratiques. Il ne tient plus qu’à vous d’apparaître sous votre meilleur jour !

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *