Interview de Noé #1 : Rencontre avec Elodie Bruneau (Malakoff Médéric)

Elodie Bruneau, responsable de la Cellule Relations Ecoles pour Malakoff Médéric, vient nous parler de marque employeur, de recrutement et des jeunes talents.

Bonjour Elodie ! Peux-tu te présenter à nos lecteurs et nous en dire plus sur ton rôle à Malakoff Médéric ?

11 ans. Oui, 11 ans que je travaille pour Malakoff Médéric que j’ai rejoint en succombant à l’envie d’un nouveau challenge, celui de devenir conseillère en retraite complémentaire dans le cadre d’une création de service. Mon goût pour de nouvelles expériences m’a également conduit à la Direction du développement, où j’ai évolué en tant qu’assistante commercial.

Après avoir goûté aux autres métiers du groupe, j’ai voulu retourner à mes premiers amours : les RH. C’est ainsi que je suis devenu Responsable Formation pour notre équipe informatique. Ensuite, j’ai bénéficié de la politique de promotion interne de Malakoff Médéric, et c’est tout naturellement que l’on m’a proposé de devenir Responsable de la Cellule Relations Ecoles. C’est le poste que j’occupe encore aujourd’hui avec pour mission de créer des passerelles entre Malakoff Médéric et les nouveaux talents.

Justement en parlant de relations écoles, quelles sont aujourd’hui vos enjeux dans le recrutement des jeunes talents ?

Notre cellule relations écoles, lancée en 2013, a pour vocation de susciter des vocations, de déclencher des déclics. Pour cela, nous avons investi les réseaux de notre présence pour que la guerre des talents ne se fasse pas sans nous. Et 2014 a été une année stratégique dans notre politique de recrutement des jeunes talents. C’est simple, nous avons plus que doublé le nombre d’alternant cette année en passant d’une quarantaine à plus d’une centaine actuellement.

De plus, la situation de Malakoff Médéric permet de proposer 186 métiers qui sont tout autant d’invitation à partager nos valeurs de solidarité, de responsabilité et d’exigence. D’ailleurs, si je n’avais qu’un conseil à donner aux étudiants, c’est de garder l’envie et de rester curieux en toutes circonstances.

Pourquoi Yupeek ? Peux-tu nous révéler tes intentions en rejoignant la plateforme ?

Tout d’abord, c’est le fruit de rencontres. En particulier, avec Tarek qui nous a montré que Yupeek est un excellent haut parleur pour se faire entendre auprès des étudiants et jeunes diplômés. Et puis, cela entrait en droite ligne de notre stratégie marque employeur et recrutement.

En clair, Yupeek nous permet d’asseoir notre notoriété auprès des jeunes talents et de booster notre pouvoir d’attraction auprès d’eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *