Interview de Noé #3 : Rencontre avec Catherine Garreau (Plantronics)

Catherine Garreau, Channel Manager chez Plantronics vient nous parle du « smarter working » ou l’art de travailler plus intelligemment.

Bonjour Catherine, merci de nous accorder cette entrevue, pourriez-vous vous présenter ainsi que votre entreprise pour nos lecteurs ?

Je suis Channel Manager depuis 16 ans au sein de Plantronics. J’occupe une fonction commerciale et anime le réseau et les ventes de micro-casques dédiés aux entreprises.

Plantronics est l’un des leaders mondiaux dans les communications audio pour les entreprises et le grand public. Depuis une cinquantaine d’années, nous explorons toutes les facettes des technologies audio et proposons des produits innovants qui permettent à tous de communiquer, simplement. Nous offrons une qualité sans compromis, une expérience conviviale et un service irréprochable.

www.plantronics.com

Vous parlez de « smarter working » chez Plantronics, mais qu’est ce que c’est ?

Depuis 2009, Plantronics déploie le smarter working, une organisation de travail flexible, érigée en véritable stratégie afin d’améliorer la performance et la créativité de ses équipes.

Télétravail, bureaux partagés, équipements technologiques dernier cris… Plantronics a établi les fondations de cette organisation collaborative du travail sur trois piliers que sont les RH (la confiance accordée aux collaborateurs), l’environnement de travail (l’aménagement et le confort acoustique des espaces) et la technologie (par les outils de collaboration à distance). Une stratégie que reflète notamment le siège Français, à Ivry Sur Seine, inauguré en mai 2015.

Plantronics applique la règle dite « des quatre C » : sur un même plateau spacieux se côtoient quatre différents espaces de travail, quatre ambiances pratiques et agréables au mobilier choisi, quatre univers distincts dédiés à la Communication, la Collaboration, la Concentration et la Contemplation. À charge pour chaque collaborateur de choisir son espace en fonction de son activité. En proposant ces environnements, Plantronics répond aux besoins de ses collaborateurs en leur permettant de choisir leur espace de travail, en fonction de la tâche qu’ils ont à réaliser.

Comment vivez-vous ce phénomène au quotidien ?

Pour ma part, le smarter working est un avantage pour plus de flexibilité et de bien-être au travail. J’ai une fille et il est important pour moi de pouvoir concilier vie professionnelle et vie personnelle.

Chez nous, chaque collaborateur travaille lorsqu’il le souhaite et où il le souhaite. Je peux donc organiser mon emploi du temps en fonction des paramètres extérieurs à mon travail, tels que la circulation, ou privés avec mon cours de yoga. J’ai adapté mes horaires en fonction du trafic ou encore de l’heure de sortie des classes de ma fille et je me rends au bureau à des moments choisis. En évitant les heures de pointe, je suis moins stressée lorsque j’arrive. Grâce à une vie parfaitement équilibrée entre vie privée, vie sociale et vie professionnelle, j’éprouve plus de bien-être au travail et je réalise plus efficacement mes missions. J’apprécie la liberté d’organisation. De plus, à l’inverse de ce que d’aucuns pourraient craindre, cette liberté offerte est source de gain de productivité. Le smarter working lorsqu’il est bien pensé et mis en place dans un esprit de confiance réciproque entreprise/employé(e), il contribue à l’atteinte des objectifs.

De plus, nous bénéficions d’outils technologiques qui nous permettent de rester connectés, de collaborer facilement à distance. L’aménagement des espaces de travail offre également différents lieux que nous investissons selon nos besoins.

Une pièce que nous appelons « la cellule de moine » nous permet de nous isoler quand nous devons nous concentrer sur un appel client. L’espace collaboratif permet d’improviser une réunion à plusieurs au sein de l’open space. De confortables fauteuils installés face à la baie vitrée et tournés vers la Seine qui s’étend sous nos yeux, nous garantissent un moment de contemplation qui nous permet de trouver l’inspiration. Enfin, j’apprécie de retrouver mes collègues autour d’une tasse de café dans l’espace cuisine ouvert où nous pouvons communiquer sans déranger les autres et parler librement».

L’essentiel ici n’est pas de venir au bureau parce qu’il faut s’y montrer mais de faire le trajet que s’il en vaut la peine. Les bureaux nous le rendent bien, bien pensés je m’y rends avec plaisir.

Merci Catherine d’avoir répondu à nos questions

 

Vous l’avez compris, le « Smarter Working » est une pratique qui s’inscrit parfaitement dans les démarches RSE et de Qualité de Vie au Travail. Mais, il est encore difficile de pouvoir convertir les entreprises à ces nouveaux modes de travail. Comme nous l’explique Philip Vanhoutte, Vice président et Directeur de Plantronics Europe et Afrique, «se convertir au Smarter Working exige plus qu’une simple décision qu’on applique du jour au lendemain. Les styles de management doivent changer. La plupart des aménagements actuels des espaces de travail sont un obstacle […]. Les implications sont stratégiques pour chaque élément de l’environnement de travail, de l’infrastructure technique à la gestion des carrières en passant par le recrutement des bons collaborateurs.»*

 

*Le Manifeste Du Smarter Working ; Comment, où et quand êtes-vous le plus performant ?; Guy Clapperton et Philip Vanhoutte, Mars 2015

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *